Département Géosciences Environnement

 

Le département Géosciences-Environnement porte trois formations 

  • La licence « Sciences de la Terre, parcours Environnement » forme les étudiants aux displicines fondamentales des Géosciences (géodynamique et tectonique, géomorphologie, géophysique, sédimentologie, géochimie, pétrologie ... ) ainsi qu'aux disciplines liées à l'Environnement (hydrologie, hydrogéologie, sciences du sol, risques naturels et anthropiques...).
    • Cette licence permet aux étudiants d'acquérir la maitrise des instruments de caractérisation et d'analyse d’échantillons d’eaux, sols et roches.
    • Les nombreux enseignements sur le terrain (Touraine, Massif Central, Pyrénées, Alpes et Bretagne-Sud) offrent une illustration des concepts vus en cours à travers des travaux d'observation, d'échantillonnage et d'interprétation.
    • Les géosciences et l'environnement étant à l'interface de nombreuses disciplines, les étudiants sont amenés à mobiliser les concepts et les outils de la physique, de la chimie, des sciences de la vie, des mathématiques et de l’informatique au cours de la licence.
    • Une attention particulière est portée sur l'utilisation de logiciels de modélisation, cartographie numérique, analyse spatiale et géostatistiques, outils largement utilisés dans le milieu professionnel.
    • Un stage de 8 semaines est effectué en L3 dans un laboratoire de recherche ou en entreprise, permettant aux étudiants de mettre en application et de valoriser les connaissances et compétences acquises.
  • La licence professionnelle niveau L3 « Forêts, gestion et préservation de la ressource en eau », qui dispense les connaissances fondamentales pour l’étude des milieux aquatiques et forestiers (hydrologie et hydrogéologie, géochimie, biodiversité et écologie) et les outils d’application à la gestion et l’expertise de ces milieux (législation, analyses spatiales, protection du milieu).

Un stage de 16 semaines est effectué auprès de professionnels. Débutée en Septembre 2012, cette formation est en partenariat avec le LEGTA Le Chesnoy-Les Barres, site des Barres.

  • Le master « Hydrosystèmes et Bassins Versants : diagnostics et risque environnemental » (site internet du Master), qui permet d’acquérir des compétences à visée pluridisciplinaire pour la gestion des eaux, sols et sédiments et former ainsi des spécialistes des transferts à l’échelle des bassins versants. 
    • La 1ere année (bac +4) est dévolue aux fondamentaux (hydrologie et hydrogéologie, biogéochimie, pédologie et géologie de surface), outils et méthodes (analyses spatiales, traitement de données et techniques de terrain). Une école de terrain pluridisciplinaire est dédiée à la métrologie et diagnostic des bassins versants ainsi qu’un stage de 3 à 5 mois en fin de semestre. Quelques étudiants partent chaque année en stage à l'étranger, notamment en Inde et en Australie.
    • La 2nde année (bac +5) favorise l’application des connaissances grâce à: 
      • l’intervention de nombreux professionnels, acteurs et gestionnaires
      • 2 écoles de terrain de 5 jours (gestion des bassins versants de plaine et d’altitude : diagnostics et risques environnementaux)
      • un stage de 6 mois (en France ou à l’étranger).

Un projet d’ingénierie en petits groupes et en relation avec des professionnels est également mené tout au long de l’année pour une mise en application de l’ensemble des connaissances acquises.

 

Le département suit chaque année l'insertion professionnelle des diplômés du master. A ce jour, 90% des diplômés sont en activité dans le domaine de la formation, 80% des actifs occupent un emploi de niveau ingénieur ou plus et près de 25% des étudiants ont poursuivi en thèse.

 

Tout stage de Licence et de Master réalisé dans un pays étranger (Erasmus et hors Europe quand il y a un accord avec la Région Centre) bénéficie de la bourse MobiCentre, à raison de 6 mois au cours des 5 années de formation à l’Université de Tours.

 

Onze enseignants-chercheurs permanents sont impliqués dans les formations du département Géosciences-Environnement ainsi qu’un grand nombre de partenaires institutionnels (chercheurs d’autres universités françaises, INRA, IRSTEA, BRGM, Agences de l’Eau, bureaux d’études…)

 

Université François Rabelais     UFR Sciences et Techniques

 

 Haut