Casdar

GIEE CASDAR - Comment préserver les sols pour maintenir ou améliorer la capacité de production et protéger l’environnement sur un bassin versant sensible à l’érosion ?

 

 

Contexte et Objectifs


Ce projet se place dans le cadre du Programme National de Développement Agricole et Rural du Ministère de l’Agriculture. Ce dernier a lancé en 2013 un appel à projet « Mobilisation collective pour l’agro-écologie » visant à accompagner des collectifs d’agriculteurs porteurs de démarches agro-écologiques afin de concilier performance économique et environnementale des exploitations. 
Le bassin versant du Louroux (Indre-et-Loire), d’une superficie de 2400 ha, est caractéristique des bassins versant agricoles de plaine cultivés intensivement. Il est actuellement fortement impacté par l’érosion diffuse. Le Groupement de Développement Agricole et Rural (GDAR) de Ligueil-Descartes a donc déposé, via la Chambre d’Agriculture d’Indre-et-Loire, un projet visant à étudier les pratiques agricoles permettant de conserver les sols et leur capacité de production, tout en préservant l’environnement du bassin versant.

 

 

Méthodes


La mise en œuvre du projet sera opérée en 5 étapes :

  1. Identification des principales pratiques agricoles sur le bassin versant
  2. Elaboration du protocole expérimental
  3. Conduite des essais et analyse des résultats
  4. Diffusion auprès de la profession agricole

 

Le GéHCO, au travers des projets Verseau, Tracksed et Drastic, a développé en partenariat avec le BRGM et le CEA une large connaissance du fonctionnement de l’hydrosystème du point de vue des transferts particulaires. La mise en place des sites instrumentés en 2013 permet de suivre en continu les transferts de matière en différents points du bassin versant. Ces connaissances et données permettent de contribuer aux choix à opérer concernant les sites à retenir, ainsi que le dispositif expérimental à mettre en œuvre, en particulier du point de vue de la mesure de l’érosion. 
Le recrutement d’un post-doctorant dans le cadre du projet DRASTIC permettra de réaliser une simulation de l’érosion sur l’ensemble du bassin versant du Louroux, en prenant en compte les résultats des expérimentations menées, ainsi que différents scénarios de pratiques agricoles.

 

 

Collaborations & Participants


Le projet GIEE CASDAR porté par la Chambre d’Agriculture d’Indre-et-Loire (2014-2017) est réalisé en partenariat avec l’EA GéHCO, l’Association Régionale pour l’Etude et l’Amélioration des sols (AREAS), ARVALIS Institut du Végétal et le Centre Technique Interprofessionnel des Oléagineux et du Chanvre (CETIOM).


Participants GéHCO
Thomas Grangeon (post-doctorant)
Aurélia Mathieu (IE contractuelle)
Sébastien Salvador-Blanes (MCF)

 

 

Financement


Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt


 

Coordination


Sébastien Salvador-Blanes

Université François Rabelais     UFR Sciences et Techniques

 

 Haut