MétOrg3000

Analyse tendancielle des pollutions dans le BV de la Loire

 

Collaborateurs : E. Dhivert (CoopEtic Recherche), C. Grosbois (GéHCO, Université de Tours), L. Mondamert et J. Labanowski (IC2PM, Université de Poitiers), X. Bourrain (AE Loire Bretagne)

 

Financement : Agence de l’eau Loire-Bretagne

 

 

Contexte et objectif


L’analyse tendancielle des pollutions affectant les écosystèmes aquatiques répond à un cadre réglementaire défini à l’échelle européenne par l’article 8 de la directive-cadre européenne 2000/50/CE, relayée nationalement par l’article R. 212-22 du code de l’environnement. Les gestionnaires de cours d’eau, comme l’AELB, sont ainsi tenus de mettre en place des programmes de surveillance de la qualité des milieux permettant « d’évaluer les changements à long terme des conditions naturelles et les changements à long terme résultant d’une importante activité humaine ».

 

Les sédiments offrent une « fenêtre » sur les contaminations actuelles et passées. En effet, les contaminants ont pour la plupart une forte affinité pour les particules. Certains des contaminants rejetés par les activités humaines sont ainsi stockés lors des processus hydrosédimentaires. Les carottes de sédiments prélevées en milieu fluviatile offrent ainsi la possibilité de reconstituer l’évolution des niveaux de pollution au cours du temps.

Au GéHCO, ont donc été mis en place plusieurs projets de recherche sur la qualité des sédiments dans le bassin de la Loire (MétOrg1, MétOrg2, Villerest; Grosbois et al, 2012, Dhivert et al, 2015 a et b, Dhivert et al, 2016). Ils ont démontré une variabilité spatiale et temporelle des pollutions et pointé du doigt la pertinence d’analyser les sous-bassins pour mieux interpréter cette variabilité.

 

L'objectif du projet MétORg 3000 (3 puissance 1000 ;-) est donc  d’acquérir de nouvelles données dans ces sous-bassins permettant de compléter l’analyse temporelle et spatiale des niveaux de pollution sédimentaires. Trois grands objectifs peuvent être définis :

- définir des nouveaux sites d’enregistrement des pollutions sédimentaires couvrant tout ou partie de la période industrielle dans les sous-bassins abritant les sources historiques de pollution et non encore échantillonnés,

- définir des niveaux de référence et l’évolution temporelle des enrichissements en éléments traces prioritaires au niveau des sites d’archivage,

- d’établir une analyse tendancielle des teneurs sédimentaires d’a minima 6 HAPs prioritaires, 7 PCBs indicateurs et un BDE sur ces mêmes sites.

 

Protocole


Phase 1

10 stations à identifier parmi 14 affluents ou tronçons de Loire pouvant être prospectés

Phase 2

Carottage EN COURS

Phase 3

Analyses : Pour chaque échantillon, analyses des éléments majeurs, élements traces, HAP, PCB, BDE, chloroalcanes, DEHP et phtalates soit plus de 90 données par échantillon

 

MétOrg 3000 = ce sont plus de 45000 données qui seront compilées, décortiquées, analysées pendant la Phase 4.

 

© Geosciences.univ-tours.fr

Université de Tours Faculté de sciences et techniques

 

 Haut