Paléoenvironnement et Archéologie du lac d'Annecy PCR 2016-2020

Paléoenvironnement et Archéologie de la rive nord du lac d'Annecy

 

Collaborateurs : Agnès VEROT (Inrap, UMR 5600), Michel MAGNY (CNRS, UMR 6249),

Eymeric MORIN (Inrap, UMR 5600), André MARGUET (UMR 6249), Hervé RICHARD (CNRS,

UMR 6249), Robin BRIGAND (UMR 8215 Trajectoires), F. HINSCHBERGER (GeHCO, Université de Tours), Yves BILLAUD (DRASSM, UMR 5204 Edytem), Franck GABAYET (Inrap,

Arar/UMR 5138), Ludovic MEVEL (CNRS UMR 7041 ArScAn) et Laurence OLLIVIER (SRA,

Arar/UMR 5138).

 

Financement : Services culturels du Département de la Haute Savoie.

 

Décision DRAC Auvergne-Rhône-Alpes – SRA N°2019/413

Code Patriarche : 2213372

Projet Inrap n° R109750/5465 - 2019

 

 

Contexte et objectif

L’équipe d’origine diverse (Culture, CNRS, Inrap), sous le pilotage d’A. Vérot (Inrap, UMR 5600) et de M. Magny (CNRS, UMR 6249), a pour objectif la reconstitution, au cours de l’Holocène, de la morphogénèse de la plaine bordière du lac, soumise aux fluctuations du Fier au minimum dans la première moitié de la période. La variation de la rive septentrionale du lac, tant en plan (trait du littoral) qu’en niveau (altitude du plan d’eau), doit par extension définir le degré d’habitabilité de ce littoral sur la période allant de la Préhistoire à l’Antiquité. Les données chronostratigraphiques rassemblées doivent faciliter la comparaison entre les sites et une extrapolation critique de la reconstitution diachronique de la dynamique des processus sédimentaires.

 

L’objectif de cette synthèse est :

 

- de mieux cerner l’influence respective du climat et de l’homme tout au long de l’Holocène à travers l’histoire des dépôts (selon une séquence type) ;

 

- de définir des ancrages altitudinaux robustes pour les variations du niveau du lac en relation avec (1) les habitats palafittiques et (2) les occupations de la plaine au nord du lac ;

 

- de mieux définir les bornes chronologiques du hiatus sédimentaire du milieu de l’Holocène et d’en préciser les causes ;

 

- et enfin d’offrir une base pour des comparaisons avec d’autres sites lacustres (ou séquences paléoclimatiques) à l’échelle régionale et internationale.

 

© Geosciences.univ-tours.fr

Localisation des échantillons prélevés sur la rive nord du lac d'Annecy

 

Protocole


 Le GéHCO participe à ce projet pour les aspects liés à l'étude des sédiments de la rive nord du lac au moyen du microcscope polarisant, ainsi qu'en la mesure de leur susceptibilité magnétique. Des échantillons sédimentaires ont ainsi été prélevés en septembre 2018 dans le lit du Fier, dans 2 petits tributaires du lac, le Colovry et la Peysse, ainsi que dans divers niveaux fossilisés à Annecy (voir carte de localisation des échantillons). Après tamisage à l’eau et subdivision en deux fractions (500μ - 2mm et 50μ -500μ), ces sédiments ont fait l’objet d’une analyse de susceptibilité magnétique en 2019 par F. Hinschberger.

 

 

© Geosciences.univ-tours.fr

Photo prise en Lumière Polarisée et Analysée d'une lames mince de sédiment de la rive nord du lac d'Annecy montrant  au centre un grain de calcaire à milioles (faciès Urgonien probable) et un grain de grès à gauche (origine molassique). (crédits F. Hinschberger)

 

© Geosciences.univ-tours.fr

Dispositif de mesure de susceptibilité magnétique (Sonde MS2B - GéHCO)

 

Principaux résultats


 

Les premières données brutes d’analyse montrent une différenciation très nette de la susceptibilité magnétique selon les sites, les valeurs mesurées couvrant 2 ordres de grandeur. L’analyse interprétative des résultats en 2020 devrait permettre d’aborder le rôle de ces tributaires dans les sédiments déposés sur la rive nord du lac.


Parallèlement, des lames minces ont été réalisées sur 11 de ces échantillons. Actuellement en cours d'analyse, elles doivent aboutir à une détermination pétrographique fine des différentes stations de prélèvements par E. Morin et F. Hinschberger en 2020.

 

L'analyse et l'interprétation des résultats doit notamment permettre de préciser les zones source des sédiments depuis les têtes amont du Bassin versant (Massif des Bornes / Aravis : signature calcaire) jusqu'aux zones plus proximales (bassin molassique, signature détritique).

 

 Bibliographie 


VEROT (A.) et MAGNY (M.) (dir.), MORIN (E.), MARGUET (A.), RICHARD (H.), BRIGAND (R.), HINSCHBERGER (F.) et la collaboration de BILLAUD (Y.), GABAYET (F.), MEVEL (L.) et OLLIVIER (L.) - Paléoenvironnement et archéologie de la rive nord du lac d’Annecy à Annecy et Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie), rapport d’activité 2019, Projet collectif de recherche 2016-2019, SRA N°2019/413, décembre 2019, 159 p.

 

 

Université de Tours Faculté de sciences et techniques

 

 Haut