Téflon-Rhône

Plusieurs composés perfluorés (PFC) ont été mesurés en concentrations importantes à l’aval de Lyon, notamment dans la chair des poissons. Ces substances, très persistantes, ont un comportement différent des substances hydrophobes « classiques », et beaucoup d’inconnues demeurent quant à leur devenir et leurs voies de transfert dans les réseaux trophiques. Le rôle du sédiment, ainsi que les facteurs contrôlant l’accumulation, sont controversés ou insuffisamment documentés. Les effets sur la faune aquatique sont aussi peu explorés jusqu’à présent.

 

Les objectifs du projet téflon-Rhône sont de :

  • Développer une méthodologie d’évaluation de la bioaccumulation in situ
  • Documenter les cinétiques d’accumulation de quelques composés perfluorés pour des espèces d’invertébrés benthiques
  • Evaluer le rôle du sédiment dans les processus d’accumulation
  • Reconstituer l’historique de la contamination sur un site

En aval de Lyon, deux sites de carottages prévus en juin 2012 feront l’objet de :

  • Mesures de PFC par classe granulométrique
  • Etude granulométriques, texturales et spectrocolorimétriques
  • Datations à l’aide d’isotopes radioactifs
  • Analyses Carbone et azote organiques, Ca2+ dans l’eau interstitielle
  • Analyses des perfluorés sur l’eau interstitielle et les sédiments

Financement : Région Rhône-Alpes & Agence de l'Eau RMC
Chercheurs impliquées : Marc Desmet & post-doc en cours de recrutement
Collaborations : IRSTEA-Lyon, UMR EPOC Bordeaux

Université François Rabelais     UFR Sciences et Techniques

 

 Haut