Tracksed

Instrumentation pour le suivi des flux de matières en suspension du bassin versant du Louroux 

 

 

Contexte et Objectif 


Les bassins versants en contexte agricole ont subi de profondes modifications au cours des cinquantes dernières années entrainant des déséquilibres dans les mécanismes et les modalités de transferts de matières. On constate actuellement un colmatage important des masses d'eau lié à la modification de ces pratiques agricoles : remembrement, drainage et recalibration des cours d'eau. 

Le projet DRASTIC a pour objectif de documenter précisément les différents paramêtres à l'origine de ces modifications de transfert de matières. 

 

© Département de Géosciences

 

Méthodes


Huit stations de mesures ont été mises en place sur le bassin versant du Louroux. Ces stations équipent des drains, des fossés et des cours d'eau principaux. Elles sont équipées de sondes de pression, de capteurs numériques de turbidité et de préleveurs automatiques. Il existe également des sections calibrées ou équipées de canaux venturi. 

 

Présentation détaillée de l'instrumentation

 

 

© Département de Géosciences

 

 

Collaborations et participants 


Ce projet est co-piloté par le BRGM, le CEA de Gif/Yvette et l'Université de Tours 

 

 

Financeur


Agence de l'eau Loire Bretagne

 

 

Coordonnateur GéHCO


Sébastien Salvador-Blanes

Université François Rabelais     UFR Sciences et Techniques

 

 Haut